Acides aminés, comment bien se nourrir sans viande ?

 

Comment faire pour ne pas manger de viande et bien se nourrir avec les bons acides aminés ?

Les végétariens ont la solution pour éviter les carences. Ils se passent bien de viande et de poisson. Les végétaliens n’utilisent aucun produit d’origine animale et sont réputés pour leur bonne santé. Nous avons une culture alimentaire basée sur la viande et les produits laitiers, tout notre environnement est ainsi. Or, on peut se passer de viande et ne manquer de rien pour la santé.

La viande, le poisson, les œufs et les produits laitiers contiennent des protéines. Les protéines sont indispensables à la construction et à l’entretien du corps. Elles sont constituées d‘acides aminés qui « s’attachent » bout à bout selon les gènes de chaque individu qui décident de cet assemblage.

Les acides aminés indispensables au corps humain sont dits « essentiels », ils sont 8 plus 2 semi-essentiels, sur les 22 dont nous avons besoin. Les protéines absorbées avec l’alimentation sont transformées en acides aminés essentiels et autres, au cours de la digestion. Notre organisme sait fabriquer les acides aminés dont nous avons besoin sauf ces fameux acides aminés essentiels.

Est-ce que je peux trouver ces acides aminés essentiels dans les aliments végétaux ?

La réponse est oui, ces acides aminés existent bien dans les végétaux. Pour que tout se passe bien, il faut que nous les trouvions dans la nourriture en quantité équilibrée.

L’utilisation nette des protéines est profondément influencée par le contenu en acide aminé limitant (l’acide aminé essentiel trouvé en la plus faible quantité dans cette denrée), et plus ou moins influencée par la récupération des acides aminés essentiels dans le corps. Il est donc judicieux de mélanger les denrées qui présentent une faiblesse différente dans leurs distributions d’acides aminés essentiels. Cela limite les carences lors de la production de protéines, la perte d’azote par dé-amination et accroît l’utilisation nette des protéines.

Lysine et méthionine sont les acides limitants dans la plupart des féculents. D’où L+ ou L- et M+ et M- dans le tableau ci-dessous. Vous noterez que la sagesse populaire a fait que depuis très longtemps les populations se nourrissent en associant instinctivement  les aliments dont elles ont besoin pour une nourriture équilibrée. L’usage est de consommer « par paire » les végétaux connus pour leurs acides aminés limitants :

Aliments à associer pour acides aminés par paires

 Orge, seigle, sarrasin sont L- M+, les fèves sont L+ M- . Le quinoa et le chènevis sont à la fois L+ et M+

Pour ceux qui vivent aux Antilles, l’association riz – haricots rouges ou riz – lentilles est d’usage quotidien.

L’association de ces graines L-M+ et L+M- dans notre assiette nous assure d’avoir une composition équilibrée pour les acides aminés essentiels, et ces aliments peuvent ainsi remplacer les produits animaux pour les protéines.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Acides_aminés_essentiels

http://forum.doctissimo.fr/nutrition/vegetarien/

Pour recevoir votre cadeau gratuit remplissez ce formulaire
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

%d blogueurs aiment cette page :