Attention au jus de pamplemousse

Pourquoi faut-il faire attention au jus de pamplemousse ?

Le pamplemousse des étalages de nos magasins est en fait un dérivé d’un produit hybride naturel, le pomelo. Un mélange entre l’orange et le vrai pamplemousse. Ce dernier est amer et difficilement consommable. Il est utilisé en agroalimentaire pour son parfum surtout. Le pomelo est une appellation que nous voyons souvent, sans savoir en fait comment faire la différence si à côté c’est marqué pamplemousse ! Ce sont tous des pomelos. Ils ne se ressemblent pas forcément car les botanistes ont fait des mariages des différents cultivars pour arriver à ces délicieux fruits jaune clair ou bien roses à l’intérieur, mais sucrés et vraiment agréables à manger nature ou en jus.

Petite précision supplémentaire : aux Antilles on trouve un énorme fruit comme un pamplemousse, dont la chair est douce, mais qui a une peau très épaisse, le Chadec. Les ménagères de là-bas récupèrent de grandes lamelles épaisses de peau blanche sous le zeste et les font confire. On en trouve couramment sur les marchés et c’est délicieux. (Si vous avez l’occasion d’y aller, essayez aussi la « totote » confite qui est l’inflorescence mâle du fruit à pain…mais c’est hors sujet.)

Revenons à nos pamplemousses. Ils sont rafraîchissants et pleins de vitamines, mais contiennent aussi des produits qui les rendent très dangereux : Le mécanisme est une interaction entre des furocoumarines ou furanocoumarines (dont le psoralène) contenues dans l’agrume avec une enzyme CYP3A4 appartenant au groupe du cytochrome P450 engendrant une augmentation de l’absorption intestinale du médicament, équivalent à un surdosage. C’est le cas pour médicaments anticholesterol comme les statines (simvastatine et atorvastatine) avec un risque de lésion musculaire en rhabdomyolyse, et des immunosuppresseurs (ciclosporine, tacrolimus, docétaxel) avec un risque d’insuffisance rénale. Mais d’autres médicaments cardiaques (dronédarone, ivabradine) et psychotropes (sertraline) sont concernés aussi. 

http://thoracotomie.com/2012/12/05/pamplemousse-et-interactions-medicamenteuses/

Si vous prenez des médicaments, évitez donc la consommation de jus de pamplemousse. Les oranges sont suivies d’un point interrogation…certaines confitures seraient également concernées. Il s’agirait de certaines variétés d’oranges utilisées spécifiquement en confiture et non pas de celles que vous trouvez dans les boutiques et supermarchés.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pamplemousse_et_pom%C3%A9lo

 

 

Pour recevoir votre cadeau gratuit remplissez ce formulaire
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

%d blogueurs aiment cette page :