Comment survivre sans le pain quotidien ?

Peut-on survivre sans consommer son pain quotidien ?

L’image de la France, patrie du pain quotidien, est bien connue : le béret et la baguette de pain sont les symboles du français vu de l’étranger. Mais il est une mode (?) ou pour certains une nécessité, c’est l’alimentation sans gluten. Il semble que beaucoup se sont mis à cette diététique pour suivre la tendance plutôt que par besoin.

Je connais bien le problème :  j’ai découvert que pour améliorer ma santé il fallait changer la manière de me nourrir. Quelques problèmes, ou plutôt inconforts digestifs m’ont fait chercher une solution et, miracle d’internet, tous les sujets sont abordés sur le web. C’est ainsi que j’ai décidé de  tenter moi aussi l’alimentation sans gluten et que cela m’a fait du bien. Après plusieurs mois, il fallait me rendre à l’évidence, mes troubles digestifs réapparaissaient lorsque je consommais des produits à base de blé ou de seigle.

Le Dr Seignalet en a fait l’achoppement de son régime, supprimer d’abord les produits qui contiennent du gluten. On sait les excellents résultats qu’il a publiés.

A travers les blogs et sites de santé et de cuisine, il est évident que beaucoup cherchent à imiter le pain et ses dérivés, gâteaux, biscuits et pâtes mais sans gluten. Or le pain ne sera jamais du pain s’il manque son principal constituant. J’ai l’expérience d’ersatz de pain, gonflé certes à la levure chimique, mais très loin de l’excellente baguette chaude sortant du four du boulanger.

Alors, sans regrets, allons vers une nouvelle cuisine, servons nous des farines de riz, de châtaignes, de pois chiches, etc…,  pour des crêpes, des galettes bien à nous, les exclus des boulangeries. Découvrons les porridges, les crêpes Dukan et les crèmes anglaises, faits avec du lait de soja, les crèmes pâtissières à la fécule de pommes de terre et aux laits végétaux, l’agar agar pour les gelées et les flans, les pâtes de riz, de soja, de patates douces dans les recettes asiatiques …

Vous verrez que petit à petit, vous prendrez l’habitude des légumes crus et des fruits entiers, du riz, des haricots et des pois qui vous apporteront la satiété. Et de temps en temps, vous savourerez le fromage, comme on déguste le foie gras, par petites bouchées à la cuillère que l’on fait fondre entre la langue et le palais pour en saisir tout l’arôme.

Votre vie sans pain, c’est possible, si votre santé s’en trouve améliorée, il ne faut pas hésiter.

Pour recevoir votre cadeau gratuit remplissez ce formulaire
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

%d blogueurs aiment cette page :