Indispensables oméga 3

Les oméga 3 sont indispensables pour notre santé

Les indispensables oméga 3 nous protègent contre les maladies cardiovasculaires, les arthrites et rhumatismes, la dépression. De nombreuses études sur ce sujet convergent vers l’effet protecteur des oméga 3. Appelés AEP et ADH (acide eicosapentaénoïque et acide docosahexaénoïque), ces acides oméga 3 sont présents dans les poissons gras. On en extrait des huiles dont la plus connue est l’huile de foie de morue.

Les acides gras de la famille des oméga 3 jouent un rôle dans « régulation de la tension artérielle, maintien de l’élasticité des vaisseaux sanguins, réactions immunitaires et anti-inflammatoires, agrégation des plaquettes sanguines, développement et fonctionnement du cerveau, etc..[..] et contribuent à la résolution des inflammations. »

 http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=omega_3_huiles_poisson_ps

L’huile de foie de morue est à utiliser avec précaution à cause de sa haute teneur en Vitamine  (la Vit A  s’accumule et, à forte dose, peut s’avérer toxique).

Les huiles de poisson sont vendues par les pharmacies sous forme de gélules. Il est recommandé de consommer 500 mg par jour du mélange oméga 3 AEP-ADH pour se maintenir en bonne santé.

Pour les personnes qui souffrent de problèmes cardiovasculaires, la quantité recommandée peut passer à 800 mg par jour, et pour les personnes anxieuses ou souffrant de dépression, la dose peut passer à 1000 mg par jour.

Il ne faut pas vous supplémenter en acides gras sans en parler à votre médecin. 

Par contre, si vous n’avez pas de problème particulier (allergies) avec le poisson, il est facile de consommer des poissons gras. Ils sont capables d’apporter des quantités suffisantes d’oméga 3, et il s’ajoute à cela les nutriments du poisson, protéines, acides aminés et oligo-éléments très intéressants.

Vous pouvez voir dans le tableau ci-dessous les quantités de poisson capables d’apporter la dose journalière d’oméga 3. D’après les diététiciens, des repas comportant des poissons gras deux fois par semaine suffiraient pour nous supplémenter en oméga 3.

Quantité de poisson fournissant environ 500 mg d’AEP et d’ADH
- 20 g de maquereau de l’Atlantique- 25 g de saumon de l’Atlantique (élevage)- 30 g de hareng de l’Atlantique ou du Pacifique- 35 g de maquereau du Pacifique

– 30 g de saumon rose en conserve

– 40 g de saumon sockeye

– 50 g de sardines

– 50 g de truite arc-en-ciel (élevage)

– 65 g de thon blanc (ou germon) en conserve

– 100 g de crevettes

Source : Wang C, Chung M, Lichtenstein A, Balk E, et al. Effects of Omega-3 Fatty Acids on Cardiovascular Disease. AHRQ Publication No. 04-E009-2. Rockville, MD: Agency for Healthcare Research and Quality. March 2004. 
N.B.
 Les teneurs en oméga-3 varient en fonction des saisons, des conditions climatiques, de l’âge du poisson, du fait qu’il soit sauvage ou pas et des techniques de préparation et de conservation – http://www.passeportsante.net

 

 

 

Pour recevoir votre cadeau gratuit remplissez ce formulaire
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

%d blogueurs aiment cette page :