Rat souffrant de tumeurs mammaires (Inge Habex)

Avons-nous oublié les OGM ?

Les OGM sont passés dans l’arrière cour à cause d’une actualité dramatique de ces derniers jours. Janvier 2015 laissera de tristes souvenirs. Mais il y a des sujets qui restent importants comme les OGM. Récemment, un article a été diffusé dans un bulletin d’informations qui concernait l’utilisation des pesticides en agriculture. Rappelons, pour faire court, que les semences génétiquement modifiées ont été sélectionnées et « travaillées » pour résister à un herbicide « universel ». On s’est rendu compte que certaines mauvaises herbes étaient devenues résistantes et donc qu’il fallait traiter dorénavant avec un pesticide de plus qu’il fallait associer au pesticide précité. Rendement optimal des récoltes garanti après ces arrosages.

L’impression du début d’une spirale… La nature résiste et fabrique des résistances quand on la contraint. Qui peut dire l’impact de ces produits sur notre santé ? Un article du Figaro déjà en mai 2012 expliquait que les américains qui pratiquent les cultures sur d’immenses territoires, étaient envahis de mauvaises herbes qui croissaient allègrement au milieu des céréales OGM bien arrosées de produits chimiques.  «Avec les herbicides, il se passe la même chose qu’avec les antibiotiques. À les utiliser trop souvent et systématiquement, ils perdent leur efficacité car les plantes développent des résistances», explique Xavier Reboud, de l’Inra de Dijon.

En septembre 2012, une étude menée par le Professeur Gilles-Eric Séralini a été réalisée quasi-clandestinement pendant 2 ans sur 10 groupes de 20 rats. Selon le Dr Joël Spiroux, directeur adjoint de l’étude mais aussi président de l’Association Santé Environnement Grand Ouest, le système métabolique et les organes des rats fonctionnent à peu près comme les nôtres. Quand des signes de toxicité apparaissent sur eux, on peut penser qu’ils peuvent se reproduire valablement chez l’homme…

Qu’est-il arrivé aux rats nourris avec des OGM et recevant des doses variables d’herbicide ? Ils ont développé des tumeurs beaucoup plus vite et en plus grande quantité que les rats témoins, et leur mortalité a été notablement plus importante.

Après la publication de ces travaux, il y a eu une levée de boucliers vous vous en souvenez. Malgré tout, une étude scientifique européenne, le projet GRACE a été commandée pour juger de ces problèmes d’impacts sur la santé.

En attendant, chaque pays européen est libre d’accepter ou de refuser la culture OGM sur son propre territoire.

Pour en savoir plus :

http://www.asef-asso.fr/mon-jardin/nos-syntheses/1594-les-ogm-solution-pour-demain-ou-catastrophe-annoncee-la-synthese-de-l-asef

http://www.lefigaro.fr/environnement/2012/05/25/01029-20120525ARTFIG00710-les-ogm-ont-perdu-la-guerre-contre-les-mauvaises-herbes.php

Pour recevoir votre cadeau gratuit remplissez ce formulaire
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.