Des œufs et du cholestérol

Un article de Science et Vie cette semaine nous explique les résultats d’une étude de l’université de Yale aux USA pour vérifier de manière empirique si les œufs sont importants ou pas dans la saga du cholestérol.

Le cholestérol est indispensable. Nous en avons besoin pour fabriquer nos cellules. En fait tout le problème vient de ce que nous mangeons n’importe quoi, de préférence bien gras – des gras saturés cachés dans des produits tout prêts, les chips et les cacahuètes ou dans des viandes rouges hachées avec un pourcentage de 15 à 20 % de gras. Nous avons donc du gras en excès dont nous n’avons pas besoin pour notre équilibre nutritionnel. C’est ce gras qui va ensuite engorger le foie, se répandre partout dans notre corps et se fixer là où nous le voyons, surtout le ventre, les fesses et les cuisses, mais aussi sur nos organes internes où il est invisible mais fait des ravages. Faut-il supprimer le gras ?

Mais dans la nature, tout est équilibre, il faut donc un peu de gras dans notre alimentation, raisonnablement. L’alimentation intervient pour un pourcentage limité à 25 % dans la production de cholestérol. Le reste vient de nos organes internes (encore le foie !) qui le fabriquent. Si nous n’en avons pas dans notre alimentation, nous en fabriquerons quand même dans cette machine extraordinaire qu’est un corps humain ou animal.

L’étude sur l’incidence de l’augmentation anormale du cholestérol quand on consomme des œufs a été effectuée avec des personnes saines et des personnes à risque cardiovasculaire. Les résultats ont montré que consommer deux  chaque jour n’avait pas d’incidence sur le bilan lipidique ni sur la santé des parois artérielles des sujets volontaires de cette étude qui a duré 6 semaines.

Nous sommes bien loin des 1 à 2 oeufs par semaine qui sont permis du bout des lèvres aux personnes qui ont tendance à avoir un taux élevé de cholestérol. La question est d’envisager notre alimentation de façon globale et de prendre conscience des déséquilibres alimentaires que nous nous imposons tout le temps. Victimes du « ne pas manger trop gras, trop salé, trop sucré », nous oublions que ce sont d’abord les sucres cachés ou non, les farines raffinées blanches, les amidons qui sont nos véritables ennemis. Ensuite, les graisses doivent être choisies et limitées. Les graisses saturées  sont d’abord présentes dans les huiles hydrogénées (huile de palme, huile de coco), les graisses animales (charcuterie en particulier), beurre, chocolat, fromages,…

Pour David Katz, directeur du centre de recherche en prévention de Yale, “ il semble donc raisonnable de consommer un à deux œufs par jour. Au-delà, le danger ne vient pas tant de l’excès de cholestérol, que du déséquilibre induit vis-à-vis d’autres aliments qui seraient alors négligés. ”

http://www.science-et-vie.com/2014/11/manger-œufs-donne-t-il-du-cholesterol/

http://www.santenatureinnovation.com/manger-gras-ne-rend-pas-gros-mais-ceci-oui/

Pour recevoir votre cadeau gratuit remplissez ce formulaire
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Commentaires
  1. 3 années ago
    • 3 années ago

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

%d blogueurs aiment cette page :