L’acide folique

Faut-il prendre de l’acide folique ?

L‘acide folique, autre nom de la Vitamine B9 est un des composants qui figurent sur les étiquettes des produits alimentaires aux USA notamment. Il intervient dans la synthèse des acides nucléiques ADN et ARN ainsi que dans le métabolisme d’acides aminés (histidine, méthionine, sérine,..). Il exerce une interaction avec la vitamine B12. On le trouve dans la nourriture végétale et animale. Les carences en acide folique ou vitamine B9 dans une alimentation variée ont des causes particulières et doivent être traitées par le médecin.

Dans quels aliments trouve-t-on l’acide folique ?

D’abord dans la levure alimentaire, puis dans le foie de bœuf, les rognons, les légumes verts (folique vient de « feuille »), épinards, asperges, choux de Bruxelles, laitue, avocat, etc.., les haricots black eyed peas ou niébé, céréales enrichies, le riz blanc, … Pour voir la liste des principaux aliments contenant de l’acide folique, suivez ce lien.

Selon l’AFSSA, les besoins sont d’environ  300 μg par jour pour la femme, et 330 μg pour les hommes. Pour une personne en bonne santé, une alimentation variée pourrait fournir suffisamment de vitamine B9.

Faut-il se supplémenter en acide folique ?

L’OMS se préoccupe du déficit en acide folique chez certaines populations. Les carences nutritionnelles peuvent provenir d’une mauvaise alimentation, de l’alcoolisme et de troubles de malabsorption.Le manque d’acide folique peut provoquer une anémie qui se manifeste par de la faiblesse, de la fatigue, une baisse de la concentration, irritabilité, maux de tête, palpitations, essoufflements. D’autres problèmes importants comme des ulcérations de la muqueuse buccale, problèmes de pigmentation, et surtout, pour les femmes le risque d’accoucher d‘enfants prématurés, de faible poids, qui risquent des anomalies de fermeture du tube neural. Les enfants risquent aussi un retard de de croissance.

Pour pallier ces problèmes, les femmes peuvent être supplémentées un mois avant et deux mois au début de la grossesse.

Pour les personnes âgées en déficit d’acide folique, la supplémentation pourrait améliorer l’état cognitif (mémoire, audition).

Le rôle de l’acide folique dans les cancers est moins évident : il semble que l’acide folique empêche l’apparition de certains cancers, mais une supplémentation excessive pourrait précipiter l’évolution de cancers déjà existants.

Le rôle de l’acide folique dans les maladies cardiovasculaires n’est pas non plus démontré de manière formelle.

Pour conclure, il faut rester attentif à avoir une alimentation variée, consommer suffisamment de légumes et de féculents, mais surtout ne pas se supplémenter, en acide folique ou vitamine B9, sans avis médical.

D’après un article de http://ods.od.nih.gov/factsheets/Folate-HealthProfessional/#h3

 

Pour recevoir votre cadeau gratuit remplissez ce formulaire
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

%d blogueurs aiment cette page :