La cuisson basse température

Réussir son régime : maigrir et améliorer sa santé par la cuisson basse température

La cuisson basse température recommandée dans le régime ancestral ou régime Seignalet est une façon différente de concevoir la cuisine. Depuis longtemps, nous savons que les cuissons au barbecue ou les poêlées à haute température produisent des composés dangereux pour la santé et hautement cancérigènes (PTG).

Les réactions de Maillard ont d’abord été étudiées dans le cadre du diabète : Wikipédia :http://fr.wikipedia.org/wiki/Glycation :

La glycation est un des facteurs de vieillissement accéléré des tissus, elle produit des éléments hautement dangereux (PTG)pour l’organisme, qui s’accumulent avec l’âge et lors du diabète plus particulièrement. Plusieurs maladies peuvent en découler ( l’artériosclérose, l’insuffisance rénale, la rétinopathie diabétique et la cataracte).

Une étude publiée dans Care diabetes journal, (http://care.diabetesjournals.org/content/37/1/88), a cherché à savoir si l’ajout de fructose ou les méthodes de cuisson des aliments influençaient la teneur en produits terminaux de glycation de la nourriture sur la sensibilité à l’insuline de personnes en surpoids. La conclusion de cette étude a montré que les régimes à haute teneur en produits terminaux de glycation (PTG) peuvent augmenter le développement de la résistance à l’insuline. Mais ces produits peuvent être réduits par la modulation des méthodes de cuisson.

La glycation est d’autre part responsable d’angiopathie diabétique et du vieillissement vasculaire.

Les méthodes de cuisson sont donc très importantes et particulièrement pour les personnes en surpoids et leur résistance éventuelle à l’insuline.

Notre problème est de nous adapter à de nouvelles façons de cuisiner pour éviter la formation de ces PTG ou autres ACEs tellement nocifs. Notre culture nous fait réagir à l’appétence de ces cuissons au barbecue ou au grill qui développent des odeurs de grillades. Dans le régime Seignalet qui est reconnu pour empêcher les symptômes de nombreuses maladies, la recommandation est de cuire les aliments à feu doux (moins de 110 degrés C). Il existe pour nous y aider des thermomètres adaptés pour la surveillance des températures des aliments en train de cuire, ainsi que des cuiseurs électriques qui permettent de limiter les températures de cuisson.

Vous trouverez sur le site de l’association Seignalet des tableaux constatant l’action de ce régime sur un grand nombre de malades présentant des maladies auto-immunes, des maladies « d’élimination », des maladies « d’encrassage ». Ce sont les résultats cliniques de 2500 patients. Vous y lirez également des conseils pour utiliser la cuisson basse température pour vos aliments.

http://www.seignalet.fr

Pour recevoir votre cadeau gratuit remplissez ce formulaire
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

%d blogueurs aiment cette page :