Voyage au pays de Monsieur Cro-Magnon

Au pays de Monsieur Cro-Magnon en Périgord

Homme préhistorique – Musée National de la Préhistoire

D’abord, une photo – est-ce Monsieur Cro-Magnon ? – homme préhistorique reconstitué par les paléontologues : dans une vitrine, vêtu de peaux d’animaux, une image de l’aspect que devaient avoir nos lointains ancêtres.

J’ai eu la chance de faire un séjour d’une dizaine de jours en Dordogne, et vraiment ce voyage a été superbe. Partout des sites magnifiques chargés d’histoire, des jardins, des rivières, des fleurs et cette pierre jaune des murs des maisons. Partout des falaises, des constructions qui font corps avec elles, des châteaux assis sur des rochers souvent percés d’anciennes cavernes troglodytes, des cités médiévales. C’est un pays de foies gras, mais aussi de noix et il y a des noyers partout, dans le moindre jardin et dans les vergers pour une exploitation plus industrielle.

Dans le Musée National de la Préhistoire des Eysies, j’ai pu admirer des collections de pierres taillées, des représentations animales ou humaines gravées ou dessinées sur des parois de cavernes, des reconstitutions de sites d’habitats et de foyers faits de pierres habilement disposées pour qu’il y ait suffisamment d’air sous le feu, des os fossilisés d’animaux et d’hommes, et même des « perles » en coquillages ou en os car le besoin de se parer est très ancien.

Après plusieurs heures de visite de ce superbe Musée au sein du Périgord noir, près de ces habitats troglodytes, ce n’est pas de la nourriture paléo que propose le petit restaurant « Au coup de silex » situé juste à la sortie de ces pages de l’histoire de nos ancêtres communs. 20150620_130406 (2)Le foie gras maison avec la petite cuillère de gelée de pommes au Montbazillac était saupoudré de gros sel et d’un délicieux poivre de Madagascar, le poivre de Voatsyperifery. Tendre pavé de boeuf ou magret de canard sauce au miel et vinaigre de framboise étaient suivis du Cabécou ou petit fromage de chèvre chaud sur toast accompagné d’un délicieux miel local et d’une salade aux noix. Ce fut un repas excellent, copieux mais finalement léger.

La Vézère coule tout près, avec ses traînées de renoncules d’eau, et des dizaines d’hirondelles piquent au ras de l’eau pour faire des razzias de moucherons. Du haut de la terrasse du Musée, une silhouette d’homme stylisée surveille inlassablement cette superbe vallée.

20150620_114437_u1fkhl

Renne naturalisé – Musée National de le Préhistoire

Des rennes, des mammouths, des loups vivaient dans ces régions aux temps anciens. De la viande pour ces chasseurs cueilleurs et des peaux pour se protéger du froid. Les os et les cornes servaient d’outils divers, travaillés avec adresse au moyen de pierres taillées . Dans les fouilles ont été retrouvées des aiguilles assez fines, percées d’un chas pour le passage du fil. Très émouvants sont ces vestiges sur lesquels plane la mémoire de ces hommes qui se sont battus pour survivre dans des conditions extrêmes difficiles à imaginer.

Comme tout le monde, j’ai rapporté des noix, de l’huile de noix et du foie gras de canard … pour quelques plaisirs gustatifs et une bonne santé.

 

Pour recevoir votre cadeau gratuit remplissez ce formulaire
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

%d blogueurs aiment cette page :