Le chou protégerait contre la radioactivité

Comment le chou peut-il protéger contre la radioactivité ?

Les crucifères, dont le chou est le plus connu, pourraient atténuer les effets de la radioactivité. Ces plantes contiennent un composé, l’indol3 carbinol, qui se transforme une fois digéré en une autre molécule, le DIM pour simplifier (le 3,3′ diindolyméthane). Ce composé prévient la formation de cellules cancéreuses. C’est ce qu’explique Pierre Barthélémy dans son blog « Passeur de sciences » . Le DIM n’est pas seulement anti-cancérigène mais des chercheurs ont découvert qu’il pouvait apporter une protection contre l’irradiation. Dans une étude publiée le 14 octobre dans les Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), des essais sur des rats et des souris ont montré une survie importante des animaux injectés de cette molécule et soumis à de fortes irradiations.

L’équipe sino-américaine de chercheurs pense que le DIM pourrait atténuer les conséquences sur l’homme de l’irradiation. Il peut être administré à l’être humain sans problème. Le DIM protège les cellules saines contre les méfaits dus à l’irradiation, il les empêche de mourir, mais n’exerce aucune protection sur les cellules déjà cancéreuses. Un grand espoir pour les victimes irradiées qui pourraient voir dans l’avenir leurs symptômes atténués. Et Pierre Barthélémy cite pour exemple les irradiés d’Epinal, ou les victimes d’une catastrophe nucléaire du type Tchernobyl ou Fukushima.

Le chou n’a pas fini de nous étonner. Il est connu depuis la plus haute antiquité, issu de sélections de plantes sauvages, c’est un légume répandu sur toute la planète. Ses nombreuses variétés et ses qualités pour la santé en font un légume de choix à mettre sur toutes les tables. Cependant certaines personnes peuvent présenter une certaine intolérance (intolérants aux sulfites) ou des contre-indications médicales. Je pense par exemple aux personnes qui sont sous anti-coagulants qui peuvent interférer avec la vitamine K que contient le chou. Crus ou cuits, le chou vert ou blanc, brocoli ou romanesco, choux de Bruxelles ou de Chine, et il en existe encore d’autres espèces, ces choux se prêtent à des préparations culinaires extrêmement variées.

 

 

Pour recevoir votre cadeau gratuit remplissez ce formulaire
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

%d blogueurs aiment cette page :