Les nombreuses causes possibles de l’obésité – 3

Suite 3 de l’article « Les nombreuses causes possibles de l’obésité – 2″

5 – L’homogamie

Rien à voir avec les couples de personnes de même sexe. Lorsque les individus qui s’accouplent ont un certain degré de ressemblance morphologique et/ou génotypique on parle d’homogamie. http://fr.wikipedia.org/wiki/Homogamie_(biologie) Plus légèrement, le vieil adage « qui se ressemble s’assemble » c’est de l’homogamie, à ressortir dans une conversation pour faire son petit effet ! Et plus encore, les vieux couples sont souvent des personnes qui finissent par se ressembler. http://sexes.blogs.liberation.fr/agnes_giard/2012/11/peut-on-confondre-le-visage-des-vieux-amoureux-.html L’effet de l’obésité parentale sur l’IMC des enfants dépend en grande partie de la parenté biologique : les chances d’obésité pour l’IMC de leur progéniture sont plus importantes pour deux parents biologiques obèses que pour deux parents d’accueil obèses. L’homogamie peut jouer un rôle dans l’épidémie d’obésité, mais des recherches supplémentaires sont nécessaires pour tester cette hypothèse. Néanmoins, le fait qu’il y ait un effet de sol de l’IMC a vraisemblablement accentué la contribution de l’homogamie à l’épidémie d’obésité.

6 – Le manque de sommeil et l’obésité

Les chercheurs ont montré que la courbe d’augmentation de l’obésité va de pair avec la diminution des heures de sommeil. Le métabolisme peut être modifié par cette modification de la durée du sommeil. Le sommeil impacte sur de nombreux domaines de notre vie. Sur notre énergie, notre moral, notre attention, les risques sur la route et au travail, et pour les enfants, le manque de sommeil porte atteinte à leurs capacités d’attention, de concentration, de mémorisation et de sociabilité. Plus encore, les statistiques recueillies dans les études des scientifiques, montrent que l’obésité est reliée à la durée du sommeil. Plus exactement, les petits dormeurs (moins de 6 heures par nuit) et les gros dormeurs (plus de 9 heures par nuit), ont un risque de plus forte obésité que les personnes qui dorment habituellement 7 à 8 heures par nuit. L’explication qui a été donnée est que le sommeil a un impact sur les hormones liées à l’obésité et à l’appétit. Pour des personnes obèses insomniaques, dormir chaque nuit normalement est une piste d’amélioration du poids.

D’après : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/eutils/elink.fcgi?dbfrom=pubmed&retmode=ref&cmd=prlinks&id=19960394

Pour recevoir votre cadeau gratuit remplissez ce formulaire
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Aucune Reponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

%d blogueurs aiment cette page :